Autrefois rural, le quartier de Beaulieu situé au sud-est de la ville de Saint-Etienne connaît un faible développement au début du siècle dernier avec la création du luxueux Cours Fauriel reliant les portes du Pilat au centre ville. Au XXe siècle, Saint-Etienne est frappée par une forte crise suite à la crise de 1930 qui à stoppé la construction durant une vingtaine d’années. C’est donc en 1953 que le quartier se voit radicalement changé. Son sol
n’étant pas touché par les exploitations de charbon et étant proche du centre ville, il peut accueillir de très grands immeubles. Cela va permettre
la construction de Beaulieu I, un ensemble de plus de 4600 logements recevant plus de 30 000 personnes. Le quartier fait d’ailleurs partie des
cinq premières Zones Urbaines Prioritaires (ZUP) de France. Des années 1950 jusqu‘en 1960, le quartier va voir se construire de nombreuses tours
et barres dont La Muraille de Chine (la plus grande barre d’Europe), qui sera démolie en 2001 à cause de son entretien coûteux et de ses appartements vides.


Beaulieu n’est pas qu’un ensemble de logements, on y trouve aussi des infrastructures publiques telles que la MJC, le Centre Social et le Théâtre
qui animent la vie culturelle du quartier. Mais durant la nuit du 16 au 17 juin 2017, un incendie criminel ravage le Théâtre de Beaulieu, un lieu
incontournable de la culture dans le quartier accueillant des représentations de niveau national. Cela va entraîner la colère de nombreux habitants qui revendiquent par la suite la reconstruction d’un
nouveau théâtre. La reconstruction du théâtre est donc officiellement annoncée mais cette fois-ci ce sont les habitants de Beaulieu qui sont sollicités afin de proposer un programme pour leur nouveau
lieu culturel. Cela s’est fait à travers plusieurs ateliers qui ont permis de récolter les différentes idées des habitants. Beaulieu est donc le premier
quartier de France à bénéficier d’un futur bâtiment public pensé dans une démarche participative.

Sujet: